Lecture Jeunesse #1 – Présentation

La volonté de l’association est d’être au plus près des besoins du terrain. L’objectif est de développer la lecture et l’écriture chez les adolescents et les jeunes adultes. Sonia de Leusse, directrice de l’association et de la rédaction.

Entretien avec Sonia de Leusse, directrice de l’association et de la rédaction, Agathe Kalfala, coordinatrice de formation et Christelle Gombert, rédactrice en chef de la revue Lecture Jeune.

Qu’est-ce que Lecture Jeunesse ?

Sonia de Leusse – C’est une association fondée en 1974 et créée par des militants de la lecture, notamment une bibliothécaire qui travaillait à la régie Renault avec un public dit a priori moins lecteurs. Elle avait dès le début la volonté de s’agréger des chercheurs afin que la pratique de terrain puisse s’enrichir de la recherche. Cela représente l’ADN de l’association. Lecture jeunesse a d’abord développé des publications et ensuite des formations à l’adresse des professionnels.

L’objectif est de développer la lecture et l’écriture chez les adolescents et les jeunes adultes. En référence à ce que définit l’OMS, la tranche d’âge désignée par le terme adolescent représente les 10-19 ans. Cette tranche d’âge regroupe les pré-adolescent, les adolescents et les jeunes adultes, la frontière étant poreuse et ne s’arrêtant pas à 19 ans.

La volonté de l’association est d’être au plus près des besoins du terrain. Pour deux tiers de ses activités il s’agit d’accompagner et de former au mieux les adultes professionnels et bénévoles qui encadrent les adolescents afin qu’eux-mêmes puissent former des lecteurs éclairés. Il ne s’agit pas de différencier la lecture plaisir de celle dite savante, ou de défendre une maison d’édition en particulier mais de doter les adolescents d’une littératie[1].


[1] N.D.L.R. Littératie est définie par l’OCDE comme « l’aptitude à comprendre et à utiliser l’information écrite dans la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité en vue d’atteindre des buts personnels et d’étendre ses connaissances et capacités. »

Quelles sont vos activités ?

Sonia de Leusse – Nous avons un trépied avec trois activités qui sont interdépendantes. Il y a l’observatoire, les formations professionnelles et enfin les projets de terrain. Trois préoccupations sont au cœur de nos activités : d’une part être au fait de l’édition à destination des pré-adolescents, adolescents et jeunes adultes ; d’autre part s’intéresser à leurs pratiques de lecture inscrites plus largement dans leurs pratiques culturelles ; et enfin faire en sorte que l’offre rencontre le public, c’est-à-dire porter de l’intérêt à la médiation.


L’observatoire

Sonia de Leusse – Nous avons créé l’observatoire sur une série d’activités que nous menions déjà notamment la publication de la revue, l’organisation de colloques ainsi que des enquêtes. Nous l’avons créé afin que ce soit une entité repérable avec un comité consultatif dans lequel nous avons réuni les plus grandes institutions publiques concernées par les sujets qui nous intéressaient : les ministères de la Culture, de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation, l’Institut de la Jeunesse et de l’Education Populaire (INJEP), le Centre National du Livre (CNL), toutes une série d’institution, des syndicats, des grandes associations professionnelles et des mouvements d’associations populaires. Le principe de ce comité est de travailler de façon interprofessionnelle, c’est-à-dire faire en sorte que les personnes se rencontrent, se connaissent et ne travaillent pas de façon cloisonnée. Ce qui donne lieu à des colloques, des enquêtes. Doublée à l’ouverture de l’observatoire, nous avons décidé à Lecture Jeunesse de proposer quelque chose d’inattendu : la lecture et les sciences. Le principe de nos colloques étant que les sujets se succèdent et se complètent. Les enquêtes sont très diversifiées mais avec l’idée commune que la lecture est au cœur d’autres pratiques, qu’elle n’est pas isolée. Nous élaborons l’objet de la recherche, le protocole, nous nous allions à des chercheurs de diverses disciplines afin de les mener et nous nous adressons directement aux jeunes afin de recueillir des éléments de réponse. Les restitutions sont publiées sur notre site et constituent des outils pour des recherches à venir. L’idée étant qu’elles puissent servir le plus au terrain.


Les formations

Sonia de Leusse – Les formations que nous proposons s’adressent à des enseignants, des documentalistes, des bibliothécaires, des bénévoles d’associations, des animateurs, éventuellement des éditeurs et ponctuellement nous intervenons auprès des étudiants. Tout un public qui travaille auprès des adolescents et qui est préoccupé par les questions de lecture et de culture.

Agathe Kalfala – Nous accueillons dans nos locaux à Paris des groupes entre 8 à 15 personnes qui bénéficient d’une formation composée de contenu mais aussi d’interventions de chercheurs, de professionnels de terrain. Nous pouvons également faire des visites comme par exemple celle de l’espace nouvelle génération de la Bibliothèque Publique d’Information (BPI) qui a la particularité d’être une bibliothèque non pas de prêt mais de consultation. Nous avons un programme qui décline environ 25 formations sur des questions diverses telles que l’édition, les genres, les médiations numériques, l’illettrisme, ou encore sur le public allophone ; et sur celles abordées dans nos autres secteurs d’activités. J’ai pour mission de proposer des formations qui s’appuient sur les données que nous récoltons par les recherches interdisciplinaires que mènent la revue et l’observatoire.

Nos formateurs se déplacent partout en France et à l’international. Etant référencé comme un institut français, nous répondons à des demandes provenant du monde francophone et non francophone. Les formateurs ont des profils variés souvent spécialisés dans un domaine.


La revue

Christelle Gombert – C’est une revue trimestrielle qui s’adresse au même public que celui des formations et des enquêtes. Chaque numéro est composé d’une part d’un dossier thématique qui va porter sur une pratique culturelle des adolescents en lien avec ses lectures. Nous faisons généralement appel à des sociologues et psychologues pour comprendre le contexte et ensuite à des chercheurs de différentes disciplines et des professionnels de terrain pour apporter leurs points de vue sur le sujet. Le but étant de comprendre les pratiques culturelles des adolescents et leur contexte afin de mieux les accompagner vers la lecture de manière très concrète. Dans une deuxième partie nous publions environ une soixantaine de chroniques de livres pour pré-adolescents, adolescents et jeunes adultes lus et critiqués par un comité de lecture interprofessionnel. Et dans une dernière partie, que nous avons intitulée « Nous avons lu mais nous n’avons pas retenu » et qui comporte au moins autant de livres, nous écrivons de courtes chroniques qui expliquent pourquoi tel livre n’a pas été retenu. Le comité est composé de bénévoles qui opèrent un roulement, cependant il y a un noyau dur constant. Nous avons une ligne très précise : parfois ce que nous envoient les éditeurs n’est pas adapté à notre tranche d’âge, ou bien semble déjà vus car un de nos critères principaux est l’originalité. Les chroniques sont destinées aux professionnels afin qu’ils puissent s’en emparer et donner l’envie de lire le livre à leur public.

Agathe Kalfala – Lecture Jeunesse dans son ensemble, c’est un autre regard porté sur les adolescents et leurs lectures. Nous sommes des militants de la lecture cependant nous ne sommes pas la parole souveraine. Nous sommes là pour déplacer le regard. 

Propos recueillis par Marie-Lou Paitre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s